Comment est produit le thé ?

Comment est produit le thé ?

Comment est produit le thé ? Que vous dégustiez un thé glacé rafraîchissant ou une tasse de thé chaud, la production de cette boisson fait toute la différence en termes de goût et d’arôme.
De la récolte au séchage, les feuilles de thé subissent des changements qui peuvent faire la différence; entre le thé blanc fin et délicat et le thé noir fort et puissant. Le goût et l’arôme que vous appréciez ne viennent pas des feuilles ou plantes. En fait, ces différences proviennent de la méthode de traitement des mêmes feuilles de thé.

L’histoire du thé est une histoire fascinante qui comprend des bienfaits prouvés pour la santé. C’est aussi un boisson pour une utilisation traditionnelle dans les cérémonies et des processus de production qui illustrent le savoir-faire et l’art. À partir d’un petit plant, le goût et l’arôme de ces feuilles de thé se modifie par la zone de culture, la quantité de soleil et l’œil attentif du producteur. 

Qu’est-ce que le thé ?

Tout d’abord, le thé est l’une des boissons les plus populaires au monde après l’eau. Avec des milliers de saveurs et de parfums différents, des herbes aux fleurs et aux épices, il y en a pour presque tout le monde.
Boire du thé, qui offre une variété de bienfaits pour la santé, est un excellent moyen d’améliorer votre santé tout en dégustant une délicieuse boisson.

Originaire de Chine, le thé s’utilise depuis des siècles dans les sociétés anciennes et dans la médecine traditionnelle, dont l’Ayurveda. 

Le thé acquiert un arôme parfumé et divers profils de saveur lors de la production de feuilles de thé. Les vrais thés tels que le thé vert, le thé blanc, le thé oolong, le thé noir et le thé Puer se récoltent à partir de l’arbre à thé.
Les infusions à base de plantes ou tisanes sont un arrangement d’épices et de parties de fleurs.
Finalement, les tisanes sont différentes du thé car elles ne contiennent pas les feuilles de thé extraites de l’arbre à thé et donc pas de théine.

Comment est produit le thé ?

Comment est produit le thé ? Nous allons décomposer le processus de la récolte à la production. Cela nous permettra de comprendre comment les feuilles de thé se déplacent des collines verdoyantes aux tasses chaudes. 

Culture du thé

La première étape de la production de thé est la culture du thé. La plante Camellia sinensis est un arbuste à feuilles persistantes qui prospère dans les climats tropicaux. Celle-ci préfère un sol acide et une quantité importante de précipitations pour les meilleures conditions de croissance. Les théiers cultivés à des altitudes plus élevées ont tendance à avoir une odeur plus forte.

En général, il faut environ trois ans à un arbre à thé pour produire des feuilles adaptées à la fabrication du thé. Il existe trois groupes de théiers en fonction de leur taille. La plupart des plantes à thé restent à hauteur de taille afin que l’on puisse récolter plus simplement. Les plants plus bas ont également tendance à produire plus de pousses et de feuilles, augmentant ainsi la capacité de production.

Récolte de feuilles de thé

On récolte puis on transporte rapidement les feuilles de thé vers un lieu de production. Lors de la récolte, on récolte seulement les feuilles à l’extrémité des branches.

On ramasse généralement les feuilles de thé à la main dans les jardins de thé ou les plantations de thé. On les place dans de grands paniers en osier. Après tri et inspection, les producteurs jettent ou compostent les feuilles ne répondant pas aux critères de qualité.

Au cours de la phase de récolte et de tri, les producteurs inspectent les feuilles de thé pour déterminer leur taille, leur type et leur forme. Dans de nombreux pays, on classe les feuilles de thé en fonction de l’endroit où on les cultive et de la manière dont on les récolte. 

Traitement des feuilles de thé

Comme mentionné, tous les thés viennent des mêmes feuilles. Mais comment est produit le thé ?
Les différences de couleur, d’arôme et de saveur proviennent de la façon dont on les traite la récolte. 

Les feuilles séchent, s’oxydent, etc… selon le type de thé désiré.
Par exemple, nous n’oxydons pas du tout les feuilles de thé vert et blanc. Les feuilles sont simplement séchées au soleil, cuites à la poêle ou cuites à la vapeur. On façonne ensuite en boulettes ou en petites brindilles. Vous pouvez également broyer des feuilles de thé vert pour en faire de la poudre de matcha.

D’autre part, les producteurs fabriquent les thés foncés tels que le thé oolong et le thé noir par un processus d’oxydation. Au cours de cette étape, les feuilles se fanent et sèchent, permettant aux enzymes des feuilles de réagir avec l’oxygène. Ce processus permet d’avoir des feuilles de thé plus foncées et un arôme plus fort que le thé vert et le thé blanc. 

Enfin, de manière traditionnelle, les feuilles de thé passent par un processus en quatre étapes : flétrissement, séchage, oxydation et séchage. Lors de la production, chaque étape contribue à créer un profil aromatique associé à un thé plus riche et authentique.

Les feuilles qui deviennent du thé noir ou oolong flétrissent pour réduire l’humidité.
Généralement, le taux d’humidité est assez élevé (75%) dans les feuilles de thé. Ce taux est réduit à environ 45 % pour le roulage et l’oxydation. Pendant le processus de séchage, les feuilles sont exposées à l’air frais pendant 8 à 18 heures.

Roulage

A la suite de la récolte, dans les méthodes de production traditionnelles, les travailleurs roulent à la main les feuilles. Aujourd’hui de nombreux fabricants utilisent des machines à rouler pour accélérer le processus. Lors de l’oxydation, les structures cellulaires internes se décomposent. Cela libère des huiles essentielles qui réagissent avec l’oxygène pour développer leur saveur et leur arôme.

Oxydation

Une fois les feuilles séchées, elles subissent un processus d’oxydation.
Egalement appelé fermentation, elle détermine la force et la saveur du thé. L’interaction des enzymes avec l’oxygène décompose la chlorophylle et libère des tanins qui noircissent les feuilles. Le producteur contrôle le processus d’oxydation de thé, avec un environnement chaud et humide.

Par ailleurs, la température reste constante et la durée du processus d’oxydation peut varier. Les thés non oxydés tels que le thé vert et le thé blanc conservent leur saveur verte et végétale. Le thé semi-oxydé, qui est un thé qui ne s’oxyde que pendant une courte période, comme le thé oolong, est généralement de couleur brun clair ou jaune et offre un goût plus doux. Les thés entièrement oxydés, comme le thé noir, sont de couleur brun rougeâtre et offrent un goût puissant.

Séchage

Pour arrêter le processus d’oxydation, les feuilles de thé suivent la méthode de séchage. Selon la tradition et les préférences des producteurs de thé, les feuilles de thé sèchent dans une casserole, au soleil ou torréfiées. On expose les feuilles à des températures élevées pour arrêter le processus d’oxydation et réduire la teneur en humidité à 2-3%.

Variantes de production de thé blanc et thé vert

Pour commencer, il faut savoir que pour le thé blanc et le thé vert, plusieurs étapes du processus de production sont omises. Le thé blanc est entièrement fabriqué à la main et ne passe que par l’étape du séchage.
Il est le moins transformé de tous les thés. Les feuilles sont séchées à la main et séchées à l’air au soleil. Voici comment est produit le thé blanc. Simple non ?

De plus, le thé vert n’est pas non plus oxydé, mais il passe tout de même par plusieurs étapes. Les feuilles de thé vert sont séchées immédiatement après la récolte par cuisson. 

Finalement, le thé Puer est un thé post-fermenté similaire aux vins fins. Le thé Pu-erh s’oxyde pendant de nombreuses années. Les thés qui ont le meilleur goût sont généralement les thés les plus âgés.

Conclusion, comment est produit le thé !

Finalement, avec cette explication, nous avons vu comment est produit le thé. Il ne reste plus qu’à visiter la boutique pour commencer à prendre du plaisir !

×
×

Panier